ACTUALITÉS
Lundi 20 Janvier 2014
MARIANNE A RETROUVÉ SA BEAUTÉ

Fin janvier un échafaudage entourait la Marianne située cours du Maréchal Joffre, à l'angle de la rue d'Angleterre. Ce buste de Marianne sur piédouche, présenté sur une colonne de pierre sur socle, a en effet connu un nettoyage bien nécessaire (buste de bronze et socle en pierre). Pour ce faire la commission municipale Patrimoine a fait appel à la sculptrice Coralie Quincey de Sainte-Croix-du-Mont, qui s'était attelée en octobre à la restauration du Monument aux Morts, rue du Maréchal Leclerc de Hautecloque.


La sculptrice Coralie Quincey préparant le chantier


Cette sculpture est une propriété de l'État, qui en a fait le dépôt le 21 juin 1911.
C'est une allégorie de la République sous les traits d'une Marianne coiffée d'un bonnet phrygien dont les côtés sont relevés et attachés à l'arrière, une cocarde étant placée sur le côté gauche. Elle porte une tunique dont le haut est couvert d'une cuirasse à écailles ornée d'un mufle de lion. Elle est l'oeuvre du sculpteur Jean-Antoine Injalbert.



Marianne avait subi les outrages du temps


Une Marianne devenue méconnaissable


Comme dans tout chantier de ce type une grande minutie est requise




Et aujourd'hui...


La beauté retrouvée


Depuis 1911 Marianne veille...


au centre bourg, place Gambetta


La signature du sculpteur Jean-Antoine Injalbert






"Marianne arbore son nouveau visage" - Sud-Ouest 08/02/2014 :





"Comment Marianne a retrouvé son lustre d'antan" - Le Républicain Sud-Gironde 13/02/2014 :