ACTUALITÉS
Mardi 16 Février 2016
UNE FOSSE DE LANCEMENT SOUS L'AQUEDUC DE BUDOS

Le 10 février se déroulaient les travaux d'extension du réseau d'assainissement au lieu-dit Mayne Maou-Couade, à Podensac. Ce quartier n'était pas équipé en assainissement collectif. Or la proximité de l'aqueduc de Budos (1) et les risques de pollution ont amené le Syndicat des Eaux et de l'Assainissement des Deux Rives de Garonne à prendre la décision de le raccorder. Le syndicat en profite pour redistribuer l'eau potable via les voiries communales.
Pour ce chantier assez particulier il a fallu recourir à une fosse de lancement pour effectuer un
fonçage sous l'aqueduc, à 5 mètres de profondeur… Une technique qui permet de ne pas trop s'approcher de l'ouvrage, avec des fosses relativement éloignées. Une fonceuse va forer tout doucement un tube, qui va mettre en place un fourreau de part et d'autre. Ce fourreau permettant ensuite de passer le tube d'assainissement. "Il restera à demeure car nous nous devons d'avoir un passage en doubles parois, ce sont des contraintes particulières fixées par la métropole pour garantir la fiabilité de l'aqueduc de Budos et la non pollution." précise le directeur du syndicat Didier Audoit-Boucau. "On se doit d'avoir ce passage en doubles parois de façon à ce que s'il y avait une fuite elle soit récupérée dans la seconde enveloppe."
(1) D'une longueur de 41 km l'Aqueduc de Budos (1883) assure l'alimentation en eau potable de la moitié de la population bordelaise.