logo

Informations et actualités

Page précédente


 Vendredi 24 Janvier 2020

CÉRÉMONIE DES VOEUX

 
Ce vendredi 24 janvier le maire Bernard Mateille et son Conseil Municipal conviaient en mairie le personnel communal, les responsables associatifs et les forces vives de Podensac pour la cérémonie des voeux. Une incontournable tradition pour remercier tous ceux qui oeuvrent pour la commune et la population.
 


Lors de ses voeux, Bernard Mateille a adressé ses félicitations et ses remerciements à tout le personnel communal et aux élus qui ont travaillé avec lui durant l'année 2019. "Il est important dans une équipe de pouvoir compter sur des élus disponibles et qui ne comptent pas leur temps. L'engagement est exigeant mais au combien gratifiant."

Dans son discours le maire a salué en premier lieu la mémoire de tous ceux qui nous ont quittés en 2019, avec une pensée particulière pour Régis Laforgue.
 
 
 
 
 
"Cette cérémonie des voeux est encadrée par la loi dans cette période électorale et vous comprendrez aisément qu'il m'est impossible en ce moment de parler des projets à venir." a-t-il souligné. Il a donc parlé des réalisations 2019, de la salle associative de la Gâtine au nouvel accueil mairie, en passant par le centre de loisirs dans le pavillon du parc Chavat, les écoles, le domaine Chavat, les travaux de voirie, le syndicat des eaux, le chantier de la Maison de retraite et centre de soins...
 


Bernard Mateille est également revenu sur la Communauté de Communes Convergence Garonne et le Pôle Territorial du Sud Gironde et de l'influence métropolitaine. "La Gironde a un flux migratoire positif d'environ 20.000 habitants par an." a-t-il rappelé.
 
 

"Dans les travaux du SCOT nous avons essayé de modéliser ce que serait notre grand sud gironde en 2035. Si on veut accueillir cette nouvelle population nous devons nous y préparer. Nous nous y attachons. La nouvelle phase qui se présente à nous est la déclinaison au niveau du PLU intercommunal. Il va nous falloir inventer de nouveaux modes de constructions moins consommateurs d'espace. Et les voeux de Mme la Préfète nous y incite. Éviter la division parcellaire qui déconstruit l'habitat et travailler sur la sociologie de nos villages. Pour cela il existe des outils de programmation telles les OAP (orientations d'aménagement et de programmation) qui vont nous permettre d'atteindre les objectifs souhaités.

Nous nous devons d'optimiser au maximum, tout en respectant le bien vivre ensemble, si l'on ne veut pas que les futures générations assument des coûts de fonctionnement exorbitants."