ACTUALITÉS
Mardi 02 Juillet 2019
RETOUR EN IMAGES SUR CÔTÉ JARDIN
Ce week-end le Parc Chavat accueillait le festival gratuit des arts de la rue «Côté Jardin», qui met en avant la création locale.

Retour en images sur ce rendez-vous organisé par la ville de Podensac, avec le soutien des Scènes d'Eté en Gironde, des Festivals en Nouvelle Aquitaine, et de la Communauté de Communes Convergence Garonne.
 
 
 
 Le public a répondu présent
 
 
Bernard Mateille, maire, et Florence Nichilo, conseillère déléguée à la Culture, inaugurent l'édition 2019 de Côté Jardin. En présence d'Hervé Gillé, conseiller départemental, de Jérôme Gauthier, vice-président CdC en charge de la Culture, et de Stéphane Detrain, programmateur depuis trois ans.
 
 
 Stéphane Detrain présente cette édition 2019
 
 
 
 «Confession d'une femme hachée» - Cie Nanoua
 

 
 Sous les magnolias en fleurs
 
  
 
Une fille de boucher, à l'humour bien tranché

 
 
 

 
 
 

 
 
 Théâtre d'objets coupants !
 
 
Une performance de Fanny Bérard
 
 
  «Ne le dis surtout pas» - Cie GIVB 
 
 
 Un spectacle qui parle d'homosexualité
 
 
 
 en évoquant la relation aux autres
 
 
 à la famille
  
 
 
 cela parle aussi à tout le monde
 

 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 Une intervention surprise de la "Gendarmery"
 
 
Un Boys Band préventif...
 
 
 
 
 
 
 Restauration sous les arbres avec les Food Trucks
 
 
 
 
 
 
La buvette associative, avec les "Mille Pieds"
 
 
 
 Un festival éco-responsable
 
 
 
Le spectacle du samedi soir
 
 
 présenté par Stéphane Detrain
 
 
Debout ou assis, chacun fait comme il lui plaît
 
 
 
«Complice(s)» de la Smart Cie
 
 
 
Première de cette création 2019
 
 
 

 
 
 

 
 
 
 
 
 
 

 
 


 
 
 
 Le parc permet aussi de pique-niquer !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
Le Quatuor vocal a capella «Allez les filles»
 
 
 
Maîtrise vocale et humour
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 «Goodbye Persil» de la Cie L'Arbre à vache
 
 
 
 Humour décalé sans paroles
 
 
 
 L'espace du Parc Chavat investi de manière cocasse
 
 
 
et un public sous le charme
 
 
 
  
 
 
   

 
 
 
 Minimum Fanfare